Par benjamin courtant Couple libertin et échangisme

«

»

Couple libertin et échangisme

libertin et echangisteFidèle, infidèle, égocentrique, libéré, phénomène de mode ou mode de pensée relative ? Autant de questions pourraient susciter l’intérêt, lorsqu’on entend « libertinage ». À quoi ce terme fait-il référence ? Si le libertinage est surtout décrit par ses adeptes comme un mode de fonctionnement personnel, d’aucuns ne pourraient pourtant l’associer à la stabilité d’un couple et à l’amour. Zoom sur une pratique qui reste en un sens secrète et qui néanmoins est entièrement assumée par ses partisans. Couple libertin et échangisme, quel fonctionnement?

Libertinage, un phénomène en ascension

 

En quelques mots, le libertinage est défini comme la liberté sexuelle.

Ce mot, qui provient du latin « libertinus », signifiant libéré ou affranchi, désigne une pratique exercée par les personnes, qui, généralement en couple, s’accordent des relations extra-conjugales ou d’autres relations en dehors de leur couple, lorsqu’elles ne sont pas mariées.

Et les deux mots d’ordre associés au libertinage sont : liberté individuelle et consentement.

Mais, un libertin peut aussi ne pas être engagé dans un couple. Ici, on dira souvent qu’il « papillonne ». En tout cas, il ne cherche pas à cacher qu’il entretient plusieurs relations et ainsi, en fait part honnêtement aux personnes qu’il fréquente.

En outre, les personnes qui défendent ce mode de vie sont de plus en plus nombreuses.



Et si la structure morale et éthique sociale veut que la fidélité soit le ciment même du couple, de l’amour, souvent, pour les adeptes du libertinage, cette notion demeure un sujet à controverse.

D’un côté, certains diront que s’y adonner n’empêche pas d’être fidèle à l’autre. D’un autre côté, d’autres affirmeront que la fidélité ne représente qu’un phénomène de conformisme.

En effet, être libertin et ainsi vivre librement sa sexualité en dépit d’être marié ou en couple, c’est être libéré de toute forme d’attache ou de convention à ce sujet. Certes, l’autre, en tant qu’être humain à part entière, ne sera jamais votre propriété. Toutefois, devrait-on alors redéfinir la notion d’amour ou de fidélité dans le couple?

Si le libertinage vise surtout à satisfaire ses désirs personnels, à augmenter son plaisir et réaliser ses fantasmes, peut-on aussi être amoureux tout en étant libertin ?

Libertinage : mesquin ou coquin ?

 

Le libertinage est également désigné par partagisme ou encore échangisme, lorsqu’il est pratiqué par un couple.

Quand les couples adeptes de ce mode de vie se rencontrent pour partager des moments intimes, ils s’adonnent à diverses pratiques.

Certains couples se contenteront de caresses, d’exhibitions, tandis que d’autres partageront le même lit. D’autres encore s’échangeront leurs partenaires le temps d’un plaisir intime.

Bien sûr, ayant tous donné leur consentement, ces couples pourront se revoir ensemble, ou alors séparément dès qu’ils le souhaitent.

C’est-à-dire que ceux qui voudront se revoir intimement en l’absence de leur partenaire légitime le feront. Et c’est également ainsi qu’un libertin non marié et célibataire vit son quotidien : en relation avec plusieurs personnes, que celles-ci soient mariées ou non.

Si le libertinage est alors avant tout basé sur la liberté sexuelle, pour un couple marié, une question se pose : même si les esprits et les pensées ne s’unissent pas, peut-on toujours parler de fidélité, lorsque vous adoptez ce mode de vie ?

En effet, car en tant que personnes mariées et engagées délibérément, vos corps ont été et restent unis par un lien sacré, du moins établi et légitime. Et si la fidélité ne dépend pas de cette légitimité, l’exclusivité de votre partenaire n’a-t-elle plus sa place dans votre couple ?

Aussi, être libertin revient-il à vivre sans règles ni restriction morales sexuellement parlant. Et souvent, un adepte dira autant que cela permet surtout de ne pas sombrer dans la routine, de décupler son plaisir ou encore d’augmenter son sentiment de liberté.

Pour certains, avoir une seule partenaire est synonyme d’échec. Mais savoir que son partenaire pourrait obtenir plus de plaisir ailleurs, ou qu’une autre personne est plus performante que soi est-il plus gratifiant ?

Par ailleurs, en s’adonnant au libertinage, les risques qui y sont liés sont présents. Par exemple, vous vous exposez plus au SIDA et aux maladies transmissibles.

En outre, à partir du moment où l’un des partenaires du couple légal ne s’adonne pas à cette pratique, vous encouragez en un sens son déclin.

En effet, car au final l’autre pourrait finir par ne plus contenir sa jalousie et son partenaire par se lasser de son comportement.

De surcroît, en recherchant le plaisir ailleurs et en cherchant à le décupler par le biais d’autres relations, vous risquez également de ne plus être attiré par votre partenaire.

Et dans la mesure où la satisfaction que l’autre apporte est remise en cause, l’amour l’est également.

Si certaines personnes voient dans le libertinage uniquement son côté coquin, dans la mesure où il permet surtout d’assouvir ses besoins ou envies sexuels, son côté mesquin ne dupe pas d’autres.

Assurément, car plus d’un décrit aussi cette pratique comme une manière de garder ou acquérir une confiance en soi.

Si le problème vient du couple, une initiative plus altruiste n’inciterait-elle pas à chercher la solution au sein du couple lui-même ?

Autre désavantage à tenir en compte : à partir du moment où vous fréquentez des endroits réservés aux libertins ou un site dédié au libertinage, vos revenus peuvent aussi être mis en jeu.

Par ailleurs, l’amour est-il alors toujours présent dans le couple, du moins du côté du libertin ? Car, l’amour est avant tout don de soi, invariable, qui ne dépend pas de nos besoins personnels.

Certains libertins non mariés ne veulent alors pas entendre parler d’amour et de fidélité, qu’ils définissent comme des idéaux.

Pour d’autres libertins mariés, l’amour peut alors toujours exister tout en ayant des relations sexuelles extra-conjugales ou hors du couple.

Mais, si vous êtes toujours au stade où vous calculez vos besoins, envies ou plaisirs personnels en étant marié ou non, pourriez-vous dire que vous êtes comblés ?

Libertinage et amour, deux termes qui se conjuguent ?

 

Il y a des libertins qui disent être en couple et amoureux, d’autres qui disent être en couple, mais qui veulent tout simplement s’épanouir sexuellement.

Et il y a aussi d’autres libertins qui ne sont pas en couple et qui tiennent avant tout à éviter l’amour ou le mariage qu’ils considèrent comme un carcan dangereux.




Mais les libertés qu’octroie le libertinage ne sont-elles pas aussi nocives, pour soi ou pour un couple ? Par rapport à cette pratique, quelles sont alors les véritables définitions des mots amour et fidélité?

Ses adeptes défendront certainement ses avantages. Toutefois, pour un couple, marié ou non, les dangers liés à ce mode de vie sont réels et non négligeables…

Et vous, connaissez-vous que pensez-vous du libertinage et de l’échangisme?

 

Image courtesy of t0zz at FreeDigitalPhotos.net

recherches populaires:

Par benjamin courtant